Raw – L’Edito –

 

Sebastien Mehal

“le complexe social” par SEBASTIEN MEHAL | 2016, acrylique sur toile, 180x180cm |  

Looking For ArtC

– “Aujourd’hui on vend tout ce qui a de la vraie valeur. Et la culture en est la première victime. Au Maroc, ce n’est pas possible et c’est ce qui rend ce pays si particulier. Tandis qu’en Europe, tu vas au musée pour comprendre les cultures et comment les gens vivent, au…

I A M

Un éditorial Mode-Arty autour du Noir Profond, mode d’expression, culturellement décomplexé // PHOTOGRAPHIE Prisca M. Monnier // DIRECTION ARTISTIQUE&STYLISME Catia Mota Da Cruz // MODEL Abdoulaye Barry – Christian Kouma HAIR STYLIST Nadeen Mateky   robe & collier ART/C | blouson & poncho marché noir paris | bracelet maria mccloy    …

Rich Mnisi pourquoi on aime…

Silent Genius

silent genius An Editorial by – Michelle Marshall

AKAA – Also Known As Africa

Paris, 11 novembre 2016. Une nouvelle brise souffle sur les toits de Paris. La brise est chaude, elle est jeune, elle sent le renouveau, elle vient d’ailleurs… de la série “Hââbré, the last generation” JOANA CHOUMALI    

Le Noir te va si bien…

Entre courir résignée vers la lumière et tomber dans la douce obscurité de ton être. Difficile de choisir la sombre vérité. Alors tu vagues et divagues entre deux mondes sans désir réel d’être sauvée Robe destructurée :: Bianca Popp – Sandales Cuir :: Mbonise Leather Craft, Afrique du Sud – Robe ::…

Nakhane Touré, the beautiful plague

It’s dark in this room. There’s a bed, a lamp… Both nicely displayed. Remaining vestiges of a glorious past. In this atmosphere, one can explore this ordinary scene through the eyes of a couple and the rhythms of a surrealist tone coming from outerspace. The gentle anguish is suddenly disturbed by a…

Nakhane Touré, ce beau fléau

Une chambre sombre, un lit, une lampe … Joliment disposés. Vestiges d’une vie de couple probablement heureuse par le passé. De cette atmosphère banale et légèrement onirique émane douceur et angoisse. Un son de guitare venu d’ailleurs réchauffe légèrement la pièce, comme un appel désespéré à la lumière … The Plague, le…