Expression utilisée pour désigner
toute personne qui travaille de manière informelle,
à bâton rompu. Est aujourd’hui aussi le nom d’une série
photographique inspirée par les ouvriers
qui travaillent sous le soleil brulant.

Ci-contre

:: Tahir Carl Karmali, né à Naïrobi et basé à New-York ::

| Artiste Photographe |

“JUA KALI”

“Fierce Sun” – en swahili

Tahir Carl Karmali :: Artiste Photographe ::

 

 

 

Dear Ribane

D’abord on a
Manthe.

Danceuse avec cette energie communicative qui commence par vous surprendre puis par vous plaîre.
Sans frivolité aucune, la vie est un perpetuel spectacle pour elle et
c’est beau à voir…

8699-7203259-EVE_JHB-16

© Andrew Berry :: WeareAwesome.com

© Andrew Berry :: WeareAwesome.com

Le coeur du trio semble être Manthe. Extravertie mais ancrée où qu’elle soit, la danceuse issue de Soweto est une véritable artiste au sens large. Son charisme et talent lui ont permis de multiplier les collaborations dans des films, la musique et l’art: Mafikizolo ,Toya Delezy, Spoek Mathambo, OKMALUMEKOOLKAT et Die Antwoord. Enorme catalyseur artistique, elle se défend aussi bien dans le monde de la mode.

Ce n’est donc pas étonnant que le duo NOT (Editorialiste Mode) et Chris Saunders (Photographe) ont vu en elle une muse pour leur projet exposé l’année dernière à New-York. Mais ne nous croyez pas sur parole. Admirez DEAR RIBANE dans l’immensité du web. Un pur délice…


“Orange Culture n’a pas été créé pour
vous ‘conforter’ dans votre idée de la mode,
mais pour des vêtements qui racontent
une vraie histoire !”

intrepid-collection-orangecullture
orange culture | Collection Intrepid: Resort |

Orange Culture

orange culture | Collection Dovetail |
adebayo-oke-lawal_portrait

Adebayo Oke-Lawal

Designer et créateur du Label Orange Culture

C’est une explosion de couleurs, des hommes qui portent la fleur avec grâce, le kilt avec fierté…
C’est aussi des collections d’un label Orange Culture et une extrême créativité. Ou serait-ce plutôt une délicieuse effronterie qui émane de ce mouvement artistique?
Oui Adebayo Oke-Lawal, l’homme derrière Orange Culture a voulu créer plus qu’un label. Au delà du vêtement, un discours, un message. Silhouettes modernes portant des coupes classiques comme dans la collection Quirks Invasion ou jouant avec la pureté du bleu olympien sur une ligne futuriste. Dovetail, la collection se fond harmonieusement bien dans un univers rustique.
Un peu de streetwear ici, un zeste d’inspirations ancestrales du Nigéria par là et beaucoup d’audace plus tard, Orange Culture nous présente une collection Printemps-Eté 2015 avec une vraie ode à la femme, à la passion qu’elle suscite. Avec ces couleurs et cette soie dominante même avec des touches denim, la collection Pieces of H.E.R. n’est que douceur. Une identité de la mode masculine redéfinie, remodelée, en provocation permanente avec les codes, les règles. Couleurs dites “fragiles”, accessoires féminins pour une ligne masculine qui se veut finalement androgyne.

Ici encore c’est avant tout une question d’allure, d’attitude…

1-orange_lookbook_11

orange culture | Collection pieces of H.E.R |


It’s about an explosion of colors, about men who wear the flower gracefully, and the kilt with pride… But also about a label: Orange Culture and collections of extreme creativity. Or is it rather a delicious cockiness that comes from this artistic movement?
Yes, Adebayo Oke-Lawal, the man behind Orange Culture wanted more than JUST a label BUT A true MESSAGE beyond the garment.Modern silhouettes wearing classic cuts as shown in the collection Quirks Invasion or playing with the purity of Olympian blue on a futuristic line like in tHE Lovetail COLLECTION which blends harmoniously well in this rustic universe.
A little bit of streetwear here, a touch of Nigeria ancestral inspiration there and a lot of audacity later, Orange Culture brings us its Spring-Summer 2015 collection with a real ode to the woman and the obvious passion around her. With its colors and the very dominant silk, the collection Pieces of H.E.R. is only softness even with the denim pieces. the identity of men’s fashion is redefined. Continuously challenging the codes, the rules. Colors called “fragile”, feminine accessories for a men collection that might just be androgynous at the end of the day.
Here again everything is above all a matter of Allure, of attitude …

 

orange culture | etched journey |

orange-culture-etched-journey-collection-bellanaija-july2015028

 

 

Quarante ans après,
le bruit et la fureur n’ont pas délaissé Kinshasa.
Ni le Congo. Pas même l’ancien Stade du 20 mai
devenu, Tata Raphaël…

 

La suite, Page 86 – Edition 0 –
Où commence l’un, quand finit l’autre? Comment se mêlent-ils?
Entre Paris et New York, conversation avec la photographe Delphine Diallo,
autour du difficile dialogue entre art, business et mode.
Un trio infernal.

En dehors du bal très Select de la Fashion Week,
existent des soirées et évènements mode d’un autre genre
avec des collections d’une mode différente,
toujours plus créative et loin des grands podiums et des grandes marques …

 

 

Anciens étudiants des beaux-arts, le tandem Mary Burlot et Jimmy Paul se lance dans la mode avec une approche artistique évidente. Des collections comme Europe tissent très clairement un lien entre les deux mondes. “C’est plus une image de la mode que la mode en elle-même que l’on a envie de montrer”.
C’est la collection The Walk About qu’on a eu le plaisir de découvrir. Une collection autour de la survie avec quelques éléments de la nature pour exprimer l’atmosphère sereine de leur univers. Des tissus de tentes qui sont ici utilisés pour créer des manteaux, on découvre également du wax, clin d’oeil à leur héritage hollandais, des jupes et des robes à fourrure… Une explosion de messages à travers le vêtement, la célébration d’une mode qu’ils disent “cathartique”.

On ne peut parler de Maryme-JimmyPaul sans parler du collectif SAUCE HOLLANDAISE. Collectif, formé par la rencontre fortuite de trois labels : Maison de Faux, Schueller de Waal et MaryMe-JimmyPaul. Jeunes talents hollandais qui ont décidé de présenter ensemble et chacun avec son propre style, une nouvelle vision de la mode à travers des collections d’une extrême créativité et défiant toute normalité.
Comme la sauce, le collectif se veut être un agent émulsifiant d’une mode qu’ils déplorent trop “bling bling”. Ils déclarent défendre un état d’esprit libre de toute contrainte dans le processus de création.
Légèreté, coleurs, un peu d’humour, de grotesque, le tout peint dans un univers fantastique. Vous l’aurez remarqué, ce magnifique tableau signé MaryMe-JimmyPaul a été pour nous le clou de la soirée Sauce Hollandaise.

SauceHollandaise-Blackattitude-Anti-FashionWeek

Collection The WalkAbout ::

Lady Assa

AssaSylla-BlackAttitude-Comptoir-General-Prisca-Monnier-Catia-Mota-Da-cruz-interview

Elle ne vient pas de la banlieue parisienne, jure peu, ne se bat pas et n’a pas intégré un de ces “gangs” de filles noires des Halles ou de la Défense. Non Assa Sylla n’a pas grand chose de Lady, leader de “Bande de Filles” de Céline Sciamma.
PHOTOS Prisca M. Monnier au COMPTOIR GENERAL // DIRECTION ARTISTIQUE Catia Mota Da Cruz // ECRIT PAR Xavier Monnier et Prisca M.

BlackAttitude-AssaSylla-Prisca-Monnier-Catia-Mota-Da-cruz-interview-

AssaSylla-BlackAttitude-Prisca-Monnier-Catia-Mota-Da-cruz-interview-

Avec une aisance qui a même surpris ses anciens professeurs
du 18e arrondissement où elle a grandi.
“C’est hallucinant, elle est tellement différente dans le film”,
a avoué à Black Attitude l’une de ses anciennes instit’.
Mais le film résonne également dans la vie d’Assa… | La suite, Page 46-

 

De “VOLT” à “PELT”
Robert-Wun-Volt-Blackattitude-mode-designer-createur

 

Collection “PELT”

ss15k
Robert-Wun-Volt-Blackattitude-mode-collection-pelt

Des fleurs, des femmes pour la plupart, une attitude certaine. Peut-être mode, peut-être juste présente.
La série ” The Slumflower”, aussi artistique que mode montre une abilité à laisser les héroïnes prendre le dessus sur le concept même. C’est pour cela qu’on aime Nadine Ijewere. Car même sur ses clichés mode, une odeur de liberté se dégage, on sent un voyage, des cultures, une envie de sortir du cadre. Focus sur ce coup de coeur BLACKATTITUDE, de ces belles muses et d’une magnifique technique du lâcher prise de la beauté que l’on croit bien souvent maitriser…

 

 

 

Nadine-Ijewere-BlackAttitude-portrait-focus

 

 

j-quazi-king-photographer-art-mode-blackattitude

69497_539754346061452_1510347003_n
Duo-Quazi-King-blackattitude-focus