Quarante ans après,
le bruit et la fureur n’ont pas délaissé Kinshasa.
Ni le Congo. Pas même l’ancien Stade du 20 mai
devenu, Tata Raphaël…

 

La suite, Page 86 – Edition 0 –